Catégorie : Réflexions

Interview de Yannis au congrès des bibliothécaires de France

Message de Maud :  Quand j’étais plus jeune, je rêvais d’être bibliothécaire. Finalement, je me contente d’être lectrice et promeneuse dans les bibliothèques, mais c’est déjà un immense plaisir 💕 Le mois dernier, de passage à Paris, Yannis était l’invité du congrès de l’ ABF – Association des Bibliothécaires de France, des lieux dans lesquels il travaille souvent (ateliers philo, éduc à l’image…), mais aussi où nous aimons nous poser quelques heures quand nous sommes en tournée, entre les projections-débats. En Grèce, nous faisons la même chose, mais dans l’autogestion : au sein des espaces sociaux libres, des centres sociaux...

Préparez-vous à faire pression sur les ambassades et consulats de Grèce

L’atelier banderoles a tourné à plein régime ces derniers jours rue Notara, à deux jets de pierre d’une présence policière récemment renforcée à l’angle nord-ouest d’Exarcheia, comme tout autour du quartier. PRÉPAREZ-VOUS À FAIRE PRESSION SUR LES AMBASSADES ET CONSULATS DE GRÈCE On signale de plus en plus de mouvements du côté de l’État et des observations furtives de voltigeurs et d’autres véhicules chaque matin avant l’aube pour compter et repérer les forces rebelles. Quelque chose me dit que c’est pour cette semaine, peut-être dès demain ou après-demain, ce qui permettrait à Mitsotakis de respecter sa promesse électorale : «...

Six mois de prison pour deux membres de Rouvikonas

Nouveau coup de massue de la justice bourgeoise : SIX MOIS DE PRISON POUR DEUX MEMBRES DE ROUVIKONAS ! Suite à l’action de Rouvikonas au siège du MEDEF grec (SEB), ce 21 juillet 2019, la sentence vient de tomber : 180 jours de privation totale de liberté pour chacun des deux membres arrêtés, suite à une utilisation très discutable de vidéos fournies par la police secrète. Pas d’appel à la solidarité pour l’instant : nos camarades font appel. L’affaire est à suivre. Cependant, on notera qu’au moment où le nouveau gouvernement grec supprime la brigade anti-fraude du fisc, un peu...

« No pasaran » devient la devise d’Exarcheia !

Voici l’affiche en cours de collage sur les murs du quartier rebelle et solidaire d’Athènes, depuis ce matin. « NO PASARAN » DEVIENT LA DEVISE D’EXARCHEIA ! Après avoir été inscrit, pour la première fois il y a deux semaines, sur la banderole* qui barre encore la rue Notara au nord-ouest du quartier, le slogan de la révolution de 1936 en Espagne commence à se répandre un peu partout. Les collectifs et les lieux autogérés d’Exarcheia n’ont pas peur des ruines et le disent haut et fort. Voici le texte de l’affiche : « Face à la répression de l’État,...

Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !

Le nouveau gouvernement est en train de mettre en place une offensive sans précédent contre le mouvement libertaire et autogestionnaire, devenu gênant et réputé au fil des années. GRÈCE : LA CHASSE AUX ANARCHISTES EST OUVERTE ! Le premier ministre fraichement élu et chef de la droite, Kyriakos Mitsotakis, a promis de « nettoyer Exarcheia » durant l’été et d’ « en finir avec Rouvikonas ». Au-delà du célèbre quartier libertaire et de l’insaisissable groupe anarchiste, c’est toute la nébuleuse révolutionnaire et le réseau squat qui sont visés, au moyen de divers outils et procédés répressifs. Une fois de plus,...

Un entretien pas comme les autres

J’ai fait une exception à la règle en parlant pour la première fois à un média mainstream grec (mais pas n’importe lequel), et ce, à la demande de mes compagnons de luttes à Exarcheia. Pourquoi me direz-vous ? L’explication est dans l’article en question : un grand entretien paru hier dans Popaganda. N’hésitez pas à me dire sincèrement votre avis dans les commentaires. « YANNIS YOULOUNTAS : NOUS N’AVONS PLUS D’AUTRES CHOIX QUE L’UTOPIE OU LA DYSTOPIE Suite à l’attaque fasciste qu’il a subi il y a un mois au Pirée, l’écrivain, activiste, antifasciste et anarchiste Yannis Youlountas répond à...

Giorgos Kalaïtzidis (Rouvikonas) : « la seule façon de nous arrêter, c’est de nous tirer une balle dans la tête »

Le cofondateur du groupe Rouvikonas vient d’être libéré, en attente de son jugement lundi, et il ne mâche pas ses mots face à la répression qui se durcit en Grèce. GIORGOS KALAÏTZIDIS (ROUVIKONAS) : « LA SEULE FAÇON DE NOUS ARRÊTER, C’EST DE NOUS TIRER UNE BALLE DANS LA TÊTE » Voici l’intégralité de sa lettre, publiée à son retour chez lui : ★ « Je viens de sortir du tribunal d’Evelpidon. Mon procès a été reporté à lundi. Je suis accusé d’être à l’origine de l’attaque du siège du SEB [MEDEF grec], au motif d’un simple message que j’ai...

Deux mondes face à face

Bonne journée à ceux qui se lèvent. DEUX MONDES FACE À FACE Hier soir, assemblée des occupations d’Exarcheia longue de 4 heures dans l’École Polytechnique, avec des migrants, des grecs et des solidaires de toute l’Europe, puis assemblée du Notara 26 dans la foulée, puis nuit de garde jusqu’à l’aube. Pas de pause depuis huit jours. Forte tension. Beaucoup de problèmes à régler. Des voltigeurs de la police et des faux taxis qui tournent pendant la nuit pour faire des repérages. Des patrouilles anarchistes avec des manches de pioche et des boucliers, des squats barricadés, des sentinelles aux points clés,...