Catégorie : Réflexions

Η τελική μάχη

[en français en dessous] Οι καιροί αλλάζουν. Η ΤΕΛΙΚΗ ΜΑΧΗ Κάποτε, αγωνιζόμασταν για την ισότητα και την ελευθερία. Εδώ και αιώνες, οι δυο αυτές λέξεις είναι χαραγμένες στα όνειρα και τα βιβλία μας. Το είδαμε με τα μάτια μας τον τελευταίο αιώνα, από ανατολή σε δύση, ότι δε μπορεί να λειτουργήσει η μια χωρίς την άλλη. Αυτό όμως δεν αρκεί. Σήμερα, το ζήτημα δεν είναι μόνο να αλλάξουμε τη ζωή μας, αλλά και να τη σώσουμε. Μια μάχη χωρίς προηγούμενο αναπόφευκτα θα εξαπολυθεί ενάντια στον καπιταλισμό και την εξουσιαστική κοινωνία. Μια μάχη ως το θάνατο. Μια μάχη ενάντια στο θάνατο....

Exarcheia, mon amour !

Hier, une rumeur insistante évoquait une possible évacuation du squat Notara 26 pour ce lundi matin, une semaine exactement après l’évacuation de Spirou Trikoupi 17. EXARCHEIA, MON AMOUR ! Alors, je suis venu, bien que je n’étais pas de garde. Je suis venu par solidarité pour le lieu et pour celles et ceux qui y vivent. Je suis venu également pour partager la responsabilité en cas d’arrestation. Mais je suis venu aussi par amour. Nos lieux sont des histoires, des histoires de luttes, des histoires de vie, des histoires d’amour. Venir passer la nuit entière, quand on n’a pas dormi...

« Nous allons bientôt avoir des morts à Exarcheia »

Au vu des violences policières quotidiennes qui s’intensifient depuis le début de l’occupation du quartier rebelle et solidaire d’Athènes : « NOUS ALLONS BIENTÔT AVOIR DES MORTS À EXARCHEIA» Cette phrase, beaucoup la prononcent ce matin, dans un coin du quartier où nous avons déjeuné à quelques uns, en faisant le point sur la situation. Un vieux compagnon anarchiste est convaincu que nous allons revivre 1985 ou 2008. Ces années-là, un jeune militant avait été assassiné par un policier, provoquant à chaque fois des émeutes très importantes. En décembre 2008, le pouvoir avait tremblé. Plus de 300 banques et magasins...

Je me demande…

Je me demande ce qui s’est passé dans la tête de cet ouvrier qui a muré le squat « Spirou Trikoupi 17 », parpaing après parpaing, sous la protection des policiers, à la mi-journée. Si tou.tes les exploité.es cessaient de se faire du tort mutuellement et unissaient leurs forces contre les tyrans, le règne du vieux monde ne tiendrait plus longtemps.

Attaque d’Exarcheia (suite) : ils ne parviendront jamais à évacuer notre mémoire

Un texte de mon ami photographe Alexandros Katsis que je viens de traduire du grec : ATTAQUE D’EXARCHEIA (SUITE 2) : « ILS NE PARVIENDRONT JAMAIS À ÉVACUER NOTRE MÉMOIRE » « Spirou Trikoupi est un batiment vide aujourd’hui, avec des policiers à l’extérieur. Avant l’évacuation par la police, c’était un lieu de joie et de lien social. Moi, je m’en rappellerai ainsi, comme sur la photo ci-dessous que j’ai prise en octobre 2016. Deux réfugiés syriens avaient décidé de refaire leur vie après la catastrophe. Ils s’étaient mariés. La fête de leur mariage s’était déroulée dans le squat Spirou...

De quoi Bolsonaro est-il le nom ?

[Désintox] DE QUOI BOLSONARO EST-IL LE NOM ? De même que nous n’avons pas besoin d’hommes providentiels pour lutter, nous devrions également éviter de faire des fixettes sur quelques épouvantails. En effet, concentrer toutes nos critiques sur certains, quels que soient leurs méfaits, nous détourne perpétuellement du problème de fond. Les politiciens eux-mêmes se plaisent visiblement à ce jeu. Cette fois, c’est Macron qui endosse les habits d’un écologiste radical et qui accuse Bolsonaro d’être le destructeur de l’Amazonie. Puis d’autres chefs d’états critiquent à leur tour Trump qui lui-même critique Poutine qui derechef critique Macron et ainsi de suite...

La lutte finale

Les temps changent. LA LUTTE FINALE Autrefois, nous luttions pour la liberté et l’égalité. Depuis des siècles, ces deux mots étaient gravés dans nos rêves et dans nos livres. Le siècle dernier nous avait même prouvé, d’Est en Ouest, que l’un sans l’autre ne pouvait pas fonctionner. Mais cela ne suffit plus. Désormais, il ne s’agit plus seulement de changer la vie, mais de la sauver. Une lutte sans précédent va inexorablement s’étendre contre le capitalisme et la société autoritaire. Une lutte à mort. Une lutte contre la mort. Le capitalisme détruit la planète et tout ce qui y vit....

Médias de masse : l’art d’inverser les rôles

[Désintox, suite à une nouvelle action de Rouvikonas ce matin] MEDIAS DE MASSE : L’ART D’INVERSER LES RÔLES Voici encore un exemple des procédés nauséabonds de la plupart des chaînes et journaux, en Grèce comme ailleurs. Regardez bien comment procède aujourd’hui le site d’infos « Newsite » : 1- Newsite titre : « Rouvikonas frappe le restaurant de Botrini.» 2- Puis, en guise d’illustration, Newsite associe une photo sympa du restaurateur souriant et un gros plan de corps humain blessé. Dites-moi : qu’est-ce que vous comprenez, uniquement avec ces éléments, entre des dizaines d’autres lectures survolées en vitesse avant de faire autre...

La police grecque harcèle et menace les solidaires venus de France et de Belgique (témoignages)

Encore une nuit tendue autour d’Exarcheia, le quartier rebelle et solidaire d’Athènes. LA POLICE GRECQUE HARCÈLE ET MENACE LES SOLIDAIRES VENUS DE FRANCE ET DE BELGIQUE (TÉMOIGNAGES) Bien qu’annoncé en grande pompe depuis plus d’un mois par le nouveau premier ministre(1), l’assaut d’Exarcheia n’a pas encore eu lieu : les 2000 nouveaux voltigeurs prévus finissent de se préparer, le matériel de surveillance français est en cours de mise en place, l’asile universitaire vient d’être supprimé (privant les rebelles d’une zone de repli dans l’enceinte de l’école polytechnique, à l’ouest du quartier) et le code pénal est en train d’être modifié,...

La navigatrice et sauveteuse en mer Pia Klemp refuse la médaille de la ville de Paris !!!

[English below] [Aidez-nous à partager massivement] LA NAVIGATRICE ET SAUVETEUSE EN MER PIA KLEMP REFUSE LA MÉDAILLE DE LA VILLE DE PARIS !!! Menacée de 20 ans de prison en Italie pour avoir sauvé des milliers de migrant.es en Méditerranée à la barre du Iuventa puis du Sea Watch 3, la navigatrice et sauveteuse en mer Pia Klemp a décidé de refuser la médaille que voulait lui remettre Anne Hidalgo, maire de Paris. Après avoir évoqué cette intention à Athènes samedi soir, elle vient d’annoncer officiellement son refus sur sa page Facebook il y a quelques minutes. Voici la lettre...