Blog YY
« La seule façon de te sauver toi-même,
c'est de lutter pour sauver tous les autres. »

Nikos KAZANTZAKIS

Solidarité sans frontières

Grève de la faim et de la soif de Dimitris Koufontinas : . SOLIDARITÉ SANS FRONTIÈRES . Depuis plusieurs jours, des messages de soutien et des photos arrivent d’un peu partout dans le monde. En voici quelques uns. . Si vous en connaissez d’autres, vous pouvez les envoyer par courriel à : exarcheia2008[at]riseup[point]net (taille légère pour les photos svp). . Merci pour lui. . Y.Y. . #koufontinas_hungerstrike #δημήτρης_κουφοντίνας #koufontinas #σακελλαροπούλου_πάρε_θέση #Dimitris_Koufontinas

Réponse aujourd’hui concernant la demande de suspension de peine

4 mars 2021. Dimitris Koufontinas est encore vivant, dans un état critique et somnolent, à la limite du point de non retour. Le juge du Tribunal de première instance s’étant déclaré hier incompétent pour traiter la demande, c’est le Conseil des tribunaux pénaux de Lamia qui va décider aujourd’hui si, oui ou non, Dimitris Koufontinas va faire l’objet d’une suspension de peine. L’avocate de ce dernier, Ioanna Kourtovic, a rendez-vous ce matin à Lamia (centre-est de la Grèce) avec toutes les pièces nécessaires, signées par les médecins et le directeur de l’hôpital où se trouve le prisonnier en grève de...

Mitsotakis piégé par son passé !

Alors député dans les années 90, l’actuel premier ministre grec avait contribué à la libération d’un des chefs sanguinaires de la junte des Colonels au bout de 15 ans. À l’inverse, il s’acharne aujourd’hui sur Koufontinas qui a déjà purgé 19 ans de prison. . C’est Hector Koufontinas, le fils de Dimitris, qui vient de rappeler publiquement ce fait : le 13 mai 1996 au parlement grec, Kyriakos Mitsotakis a défendu la libération du sinistre Patakos, l’un des colonels au pouvoir durant la junte. . Reconnu coupable de haute trahison, de renversement du gouvernement et de milliers d’exécutions et de...

Une dernière chance ?

. 3 mars 2021. Dimitris Koufontinas est encore vivant, mais dans un état critique. . Son avocate vient de tenter une ultime demande, mais cette fois une demande urgente de suspension de peine. Pour cela 4 arguments : . 1- Le prisonnier est en très mauvaise santé ; 2- Il risque de mourir si rien n’est fait ; 3- Il a déjà effectué 19 ans de prison et pouvait solliciter, à l’automne prochain, une libération conditionnelle ; 4- Et surtout, l’acharnement qu’il subit actuellement (transfert d’une prison rurale à un cachot sordide et suppression de ses permissions durant lesquelles il...

Jusqu’où ?

À l’heure qu’il est, des rassemblements et des manifestations débutent en bravant le couvre-feu à Athènes et dans d’autres villes de Grèce. Une nuit d’attaques ciblées va suivre, alors que les rumeurs se multiplient quant à la suite. Alors que Dimitris Koufontinas entre progressivement dans la phase terminale et irréversible de son dernier combat, les politiciens au pouvoir s’affairent dans les bureaux ministériels et croient jouer une partie d’échecs. Cet après-midi à Athènes, la direction générale de la police a reçu la visite du ministre de tutelle qui a transmis ses ordres à la hiérarchie bleu marine : « surtout pas...

Koufontinas à la limite du coma

Alors que de nouvelles ripostes ce sont déroulées cette nuit, un peu partout en Grèce , Ioanna Kourtovik, l’avocate du gréviste de la faim et de la soif vient de communiquer à l’instant sur son état de santé : « il est à la limite du coma, entre la vie et la mort. » Le gouvernement ne veut toujours rien savoir. Mitsotakis se pavane. Prétendument garante de la constitution et des droits fondamentaux, la présidente ne répond plus, malgré les dizaines de milliers de messages et de signatures qui lui ont été adressés. Cette nuit, de nombreuses attaques ont eu lieu un peu...

Des rassemblements nombreux en Grèce

Malgré la propagande des médias, les mensonges du gouvernement, les intimidations de la police et la fermeture du métro, les rassemblements sont nombreux un peu partout. Comme en ce moment même, Place du Syntagma à Athènes, devant le parlement (photos). #koufontinas_hungerstrike #δημήτρης_κουφοντίνας #koufontinas #σακελλαροπούλου_πάρε_θέση #Dimitris_Koufontinas .. . En ce moment à Athènes, malgré le couvre-feu en vigueur depuis deux heures. «Κανένας νεκρός της πείνας απεργός!»  « Aucun mort gréviste de la faim ! »

Actions et occupations se multiplient en Grèce

De nombreuses actions et occupations se multiplient actuellement en Grèce, en soutien à Dimitris Koufontinas. Parallèlement, tout le monde scrute les nouvelles. Des anarchistes sont en ce moment sur le toit du bureau du travail au centre de Thessalonique :   Le commissariat de Kessariani à Athènes a été attaqué (vidéo tirée d’une caméra de surveillance) :   L’artiste et prof aux Beaux-Arts d’Athènes, Georgia Sagri, vient d’entrer en grève de la faim et appelle à faire de même, en solidarité avec Dimitris Koufontinas. Chacun participe à la lutte à sa façon.  

« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »

Alors que Mitsotakis a encore refusé cruellement de rétablir le prisonnier dans ses droits et que la présidente Sakellaropoulou se mure dans le silence malgré les nombreux appels à intervenir : . « JE NE VEUX PAS MOURIR, MAIS VU LA SITUATION, ILS NE ME LAISSENT PAS LE CHOIX » . C’est la dernière phrase qu’a réussi à prononcer Dimitris Koufontinas à son médecin, Katerina Douzepi, il y a deux heures, à l’Hôpital général de Lamia sous haute surveillance policière. Celle-ci l’a ensuite transmis aux médias à l’extérieur, en faisant savoir que son état de santé est alarmant et qu’il ne lui...

Grèce : la violence du pouvoir génère la révolte et la répression

Il y a quelques minutes, le secrétariat du premier ministre Kyriakos Mitsotakis vient de confirmer son refus de sauver le prisonnier en grève de la faim et de la soif. Koufontinas est à l’article de la mort. . Depuis des semaines, les manifs, rassemblements et actions se multiplient dans toute la Grèce, malgré une répression féroce. Même quand les mots d’ordre ne concernent pas Koufontinas, son nom est quand même présent sur les banderoles des cortèges d’étudiants ou d’infirmiers en colère. Désormais, l’agonie du prisonnier communiste révolutionnaire(1) symbolise pour tous, militants anarchistes ou de gauche, la violence absolue du pouvoir...