Catégorie : Coup de gueule

Quand l’état israélien enlevait des milliers d’enfants juifs yéménites pour en faire des cobayes humains

Après des décennies de secret d’État, sous la pression des familles des victimes, le gouvernement Netanyahou a finalement déclassifié les preuves formelles, actuellement en cours d’analyses, et commence à reconnaître les faits… QUAND L’ÉTAT ISRAÉLIEN ENLEVAIT DES MILLIERS D’ENFANTS JUIFS YÉMÉNITES POUR EN FAIRE DES COBAYES HUMAINS Il y a un an, je publiais l’article « Quand la firme Bayer achetait des lots de femmes à Auschwitz »(1) pour évoquer le trafic de cobayes humains pratiqué autour des camps de concentration en Allemagne et en Pologne, entre les dirigeants nazis et les patrons capitalistes. Je n’imaginais pas alors que, cinq ans après...

Des aires de jeux sadiques où les flics peuvent casser du migrant autant qu’ils le désirent (vidéo)

Des nouvelles des camps en mer Égée. Outre la chaleur insupportable des baraquements, la nourriture insuffisante, souvent périmée, parfois déposée congelée par terre au soleil, les brimades physiques et morales, les communications bloquées, les mois de vie volés, les camps en mer Égée sont aussi des aires de jeux sadiques où les flics peuvent en toute impunité casser du migrant autant qu’ils le désirent. Voilà pourquoi, ces jours-ci encore, les victimes se révoltent, incendient parfois ces bâtiments cauchemardesques, essaient de sortir par tous les moyens et de rejoindre Athènes via des îles voisines. Durant ces tentatives, certains disparaissent ou sont...

Un bébé illégalement détenu par la préfecture du Tarn

Reçu à l’instant du cercle de silence de Castres : « UN BÉBÉ ILLÉGALEMENT DÉTENU PAR LA PRÉFECTURE DU TARN Depuis le 31 mai, un enfant de 20 mois se trouve retenu au centre de rétention administrative (CRA) de Cornebarrieu (Haute-Garonne) avec ses parents, suite à une expulsion décidée par la préfecture du Tarn. Maintes fois condamnée par les tribunaux administratifs de Toulouse et Bordeaux pour ses manquements au droit, la préfecture du Tarn atteint des sommets dans la brutalité et ne connaît plus de limites. Par exemple, outre l’enfermement de ce bébé, elle menace d’expulsion un jeune lycéen atteint de...

Facebook, je m’inquiète pour toi

Cher Facebook, Je m’inquiète pour toi. Ce dimanche matin, alors que je me réveillais doucement et que je m’apprêtais à butiner les dernières nouvelles de mes ami-e-s tout en sirotant mon tsaï tou vouno (thé des montagnes crétoises), voilà que ton réseau social qui censure constamment la simple vue du corps humain vient de m’imposer la vision scabreuse de mutilations massives par des psychopathes en uniforme et lunettes noires, tortionnaires et assassins dont tu relaies puissamment la promotion. Voilà encore un signe de tes profondes contradictions qui — parlons-nous franchement — dans ce cas particulièrement abject, me semble un symptôme...

Lettre à Facebook

Cher Facebook, Tu le sais, on n’a jamais été copains. Pendant des années, je t’ai boycotté, jusqu’à ce que des proches arrivent à me convaincre (il y a deux ans) de l’utilité d’être présent dans ton agitation stérile pour essayer de faire connaître et propager nos idées en tous points opposées aux tiennes. Dès le début, notre rencontre a été houleuse : tu as suspendu mon compte à plusieurs reprises, comme beaucoup d’autres, allant jusqu’à exiger une copie de ma carte d’identité pour prouver que j’étais bien une personne réelle dans ton réseau pourtant chimérique : ton monde d’apparence où...

Qui terrorise qui ?

Désintox (suite). QUI TERRORISE QUI ? En Grèce, les médias viennent encore de nous répéter toute la journée que nous devons tous avoir peur, suite à ce qui est arrivé hier à l’ancien premier ministre dans sa Mercedes blindée(1). Autrement dit, à défaut d’être terrorisé par des révolutionnaires qui ne visent que le pouvoir, on est tenté de l’être par des journalistes à la botte. Sauf qu’à bien écouter les passants, ici et là, ça ne marche pas ou très peu. Et pour cause : Papademos avait déjà du sang sur les bras avant d’en avoir sur l’abdomen. Y.Y. (1)...

Une attaque terroriste aujourd’hui à Athènes ?

Désintox. FAUT-IL CROIRE LES MÉDIAS FRANÇAIS QUI ÉVOQUENT UNE « ATTAQUE TERRORISTE » CONTRE L’ANCIEN PREMIER MINISTRE GREC AUJOURD’HUI À ATHÈNES ? Non, l’attaque contre Lucas Papademos, aujourd’hui à Athènes, n’était pas du terrorisme, mais de la lutte révolutionnaire, quoi qu’on en pense par ailleurs. Le terrorisme, c’est l’horreur des massacres des fous de religion sur des innocents dans les rues de Paris, car ils frappent au hasard et sèment la terreur. Le terrorisme, c’est l’horreur des bombardements des fous de pétrole sur des populations civiles d’un bout à l’autre du globe, car ils frappent au hasard et sèment la terreur. Le...

Institutions et ONG en Grèce : bas les masques !

Pardon ? Il faudrait « ne pas critiquer » les institutions et ONG qui « font ce qu’elles peuvent en Grèce », de même que le gouvernement grec qui « essaie de limiter les dégâts » ? La bonne blague ! Vous en voulez encore ? Tenez ! INSTITUTIONS ET ONG EN GRÈCE : BAS LES MASQUES ! Non, il n’y a pas que : – la bouffe insuffisante et dégueulasse, au point d’envoyer les adultes et les gosses à l’hôpital (actualité à Chios et ailleurs) ; – l’eau douteuse (maladies, diarrhées, etc.) ; – le manque d’hygiène (à tous points de vue) ; – les...

Du poison dans les assiettes des réfugiés

Avec Maud et d’autres camarades, on vous alertait en début d’année sur l’usage quasi-permanent d’aliments fortement périmés par des ONG subventionnées travaillant main dans la main avec l’État, en Grèce comme en France. La situation ne cesse d’empirer. TRAFIC D’ALIMENTS DANS LES CAMPS DE RÉFUGIÉS : ENCORE 40 VICTIMES À CHIOS Non seulement ces fameuses ONG acceptent, depuis un an, de participer au dispositif infâme des hot-spot en mer Égée (qui sont rapidement devenus des camps invivables), non seulement elles ont presque toutes menti sur la situation réelle cet hiver (de même que le ministre grec concerné et les dirigeants européens), mais,...

Voter FN, c’est voter Daech

A trois jours du premier tour, on commençait à s’étonner de ne pas avoir reçu la consigne de vote de Daech. La voici, toujours pareille : VOTER FN, C’EST VOTER DAECH La raison est simple. Daech et le FN soutiennent tous deux la haine de la différence et le « choc des civilisations », caressent le rêve d’une nouvelle guerre de religions et veulent surtout, l’un et l’autre, fonder des sociétés expurgées, uniformes et autoritaires. Sauf qu’en piquant quelques gogos à la baudruche Macron qui s’empressent depuis hier soir de foncer chez Le Pen ou Fillon, les intolérants de tous bords dégagent...