Catégorie : Analyses

11722415_1473223439654945_8712732458728516588_o

GRECE : RÉPONSES À VOS PRINCIPALES QUESTIONS -9-

LE 13 JUILLET, EN SIGNANT L’ACCORD, TSIPRAS N’A PAS EU LE CHOIX : IL ÉTAIT ACCULÉ PAR L’EMBARGO MONÉTAIRE, LES HEURES TOURNAIENT ET L’ÉPUISEMENT L’AFFAIBLISSAIT, SEUL FACE À UNE VINGTAINE D’ADVERSAIRES. NE DOIT-ON PAS SE METTRE À SA PLACE ET LE COMPRENDRE ? Je suis désolé, mais, C’EST FAUX. Même si l’embargo monétaire a été précédé d’autres pièges successifs qui ont eu l’effet d’un « nœud coulant », il ne faut pas se raconter d’histoire. La situation est trop grave pour abandonner également notre lucidité. D’abord tout cela était parfaitement prévisible. La confrontation idéologique était parfaitement annoncée, y compris dans les tentatives...

tshirt-che-tsipras-3

GRECE : RÉPONSES À VOS PRINCIPALES QUESTIONS -8-

QUE PENSER DES ARTICLES QUI LAISSENT ENTENDRE QUE TSIPRAS CHERCHERAIT ENCORE À GAGNER DU TEMPS, EN SECRET, ET PRÉPARERAIT UN GREXIT EN VUE D’UNE VRAIE POLITIQUE DE GAUCHE ? Je suis désolé de vous faire de la peine et de contredire les auteurs de ces théories fumeuses, mais C’EST TOTALEMENT FAUX. Tout cela n’est que pur fantasme, déni de réalité, extrapolation fantaisiste, retard de lucidité permettant un réveil moins brutal, baume au cœur pour camarades tristes souffrant de désillusion (je comprends que certains de ces articles apportent du réconfort à des gens déçus ou dévastés). Et, surtout, la plupart des...

reve-d-audace-et-de-liberte

DEMAIN, QUAND VOUS VOUS RÉVEILLEREZ, PEUT-ÊTRE TOUT CELA N’AURA ÉTÉ QU’UN CAUCHEMAR ?

32 NON, 8 présents (abstentions) et 2 absents. SYRIZA vient de passer de 149 députés à 109 seulement (qui sont prêts à appliquer cette politique ultra-austéritaire et à vendre massivement le bien commun). Cependant, la peur a marché. Les menaces n’ont pas manqué. Peu de gens le savent, mais chaque député de Syriza a signé un document dans lequel il s’engage à respecter la ligne de sa majorité. La clause sera-t-elle vraiment utilisé ? Les ministres opposés seront-il remplacés ? Et Zoé ? Et Varoufakis ? Non, lui, il s’en fiche : « ministre no more ». Quand on fait les comptes,...

11755294_1471830606460895_4791122081077866880_n

POUR COMPRENDRE LA NOUVELLE STRATÉGIE DE LA TROÏKA (ET DES USA) AVEC ALEXIS TSIPRAS

Je vous avais annoncé, il a deux semaines, ce qui risquait de se passer (je n’ai pas un seul mot à modifier, c’est exactement ce qui s’est produit). C’est là : https://www.facebook.com/yyoulountas/posts/1467109260266363:0  Extrait : « Jeudi 2 juillet 2015, à 11h30. (…) La troïka a changé de stratégie. A l’initiative d’Angela Merkel, les négociations sont reportées après le référendum. Et le but est tristement connu des Français : la troïka cherche désormais à OBTENIR LA TRAHISON POST-RÉFÉRENDUM DU GOUVERNEMENT GREC et, par conséquent, son discrédit total, ainsi que celui du mouvement politique qu’il incarne en Europe. Rien de moins. (…)...

Capture d’écran 2015-07-15 à 17.24.03

Sortie de l’euro, une occasion historique par Costas Lapavitsas

Costas Lapavitsas (l’un des principaux opposants à l’accord, économiste de Syriza) dans le monde diplomatique de juillet 2015 : « SORTIE DE L’EURO, UNE OCCASION HISTORIQUE Dès 2010, la perspective d’un défaut grec et d’une sortie de l’Union économique et monétaire (UEM) a surgi. Du point de vue de la théorie économique, le problème est cristallin : une économie faible, caractérisée par d’importantes failles institutionnelles, a rejoint une union monétaire structurellement dysfonctionnelle. Elle s’est dotée d’une devise non seulement forte, mais intrinsèquement problématique. Dans un tel contexte, il n’y a que deux issues : soit l’UEM se réforme en profondeur, soit la...

11742692_1471437789833510_6616379092454842956_n

« S’ILS PARVIENNENT À NOUS METTRE À GENOUX, CE SERA BIENTÔT VOTRE TOUR. »

Réponse à l’un d’entre vous qui envisage de renoncer parce qu’il ne veut pas ou plus soutenir Syriza. « S’ILS PARVIENNENT À NOUS METTRE À GENOUX, CE SERA BIENTÔT VOTRE TOUR. » L’insoumission en Grèce, ce n’est pas que certains membres de Syriza actuellement, loin de là : le mouvement social est en lutte, dans sa diversité, en ce moment même, depuis les franges les plus radicales jusqu’aux historiques de Syriza et bien au-delà. Nous ne vous demandons pas de soutenir Tsipras ou Syriza, ni même de soutenir un autre mouvement en particulier, mais de SOUTENIR LE PEUPLE GREC QUI RÉSISTE ET...

6548511

AUJOURD’HUI : COMITÉ CENTRAL BRÛLANT DE SYRIZA, RASSEMBLEMENTS ET ASSEMBLÉES POPULAIRES.

DEMAIN : GRÈVE GÉNÉRALE ET MOMENT DÉCISIF : SOIT RECUL DU GOUVERNEMENT SOIT VOTE AU PARLEMENT AVEC LES LIBÉRAUX. Le comité central d’aujourd’hui va être déterminant pour essayer d’enrayer le virage libéral du gouvernement. Tout est encore possible. Il semble que plus de membres que prévus soient prêts à s’opposer et osent parler de « pasokasitation ». Auquel cas, LE PROBLÈME, C’EST QUEL PLAN B ? Parmi les hypothèses en cours, celle d’Eric Toussaint et du CADTM, proposée hier soir : http://cadtm.org/Une-alternative-est-possible-au Celle de la plateforme de gauche de Syriza, proposé le 10 juillet et en cours de développement plus en détails...

11755787_1471311936512762_9015048968750175610_n

Un ancien du PASOK

On me demande de donner un exemple d’ancien du Pasok, et éventuellement de Bruxelles, qui est dans l’entourage de Tsipras, qui soutient le projet de mémorandum, et qui cherche à éloigner les historiques et l’aile gauche. Parmi ceux qui, en ce moment, en poussent d’autres vers la sortie et prennent de plus en plus de place, avec une vision qui s’éloigne du programme de Thessalonique, vous avez, par exemple, DIMITRIS MARDAS, MINISTRE DE L’ÉCONOMIE, ANCIEN RESPONSABLE DU PASOK, QUI A TRAVAILLÉ POUR LA COMMISSION EUROPÉENNE À BRUXELLES ET À DANS LES MINISTÈRES GRECS DE LA PIRE ÉPOQUE. Plus précisément, il a...

Capture d’écran 2015-07-13 à 22.48.17

LES HYPOTHÈSES DE PLANS B POUR LA GRÈCE

PARMI LES HYPOTHÈSES DE PLANS B POUR LA GRÈCE : CELLE D’ÉRIC TOUSSAINT (AUTEUR DE L’AUDIT DE LA DETTE AVEC LE CADTM ET ZOÉ KONSTANTOPOULOU). POINT SUR LA SITUATION ET PROPOSITIONS. « Une alternative est possible au plan négocié entre Alexis Tsipras et les créanciers à Bruxelles. Le 5 juillet 2015, à l’issue du référendum initié par le gouvernement d’Alexis Tsipras et le parlement hellène, le peuple grec a rejeté massivement la poursuite de l’austérité que voulaient lui imposer les institutions qui auparavant agissaient sous le nom de Troïka. C’est une splendide victoire de la démocratie. Pourtant, s’il est mis en pratique,...