Catégorie : Infos minute

Mitsotakis piégé par son passé !

Alors député dans les années 90, l’actuel premier ministre grec avait contribué à la libération d’un des chefs sanguinaires de la junte des Colonels au bout de 15 ans. À l’inverse, il s’acharne aujourd’hui sur Koufontinas qui a déjà purgé 19 ans de prison. . C’est Hector Koufontinas, le fils de Dimitris, qui vient de rappeler publiquement ce fait : le 13 mai 1996 au parlement grec, Kyriakos Mitsotakis a défendu la libération du sinistre Patakos, l’un des colonels au pouvoir durant la junte. . Reconnu coupable de haute trahison, de renversement du gouvernement et de milliers d’exécutions et de...

Une dernière chance ?

. 3 mars 2021. Dimitris Koufontinas est encore vivant, mais dans un état critique. . Son avocate vient de tenter une ultime demande, mais cette fois une demande urgente de suspension de peine. Pour cela 4 arguments : . 1- Le prisonnier est en très mauvaise santé ; 2- Il risque de mourir si rien n’est fait ; 3- Il a déjà effectué 19 ans de prison et pouvait solliciter, à l’automne prochain, une libération conditionnelle ; 4- Et surtout, l’acharnement qu’il subit actuellement (transfert d’une prison rurale à un cachot sordide et suppression de ses permissions durant lesquelles il...

Koufontinas à la limite du coma

Alors que de nouvelles ripostes ce sont déroulées cette nuit, un peu partout en Grèce , Ioanna Kourtovik, l’avocate du gréviste de la faim et de la soif vient de communiquer à l’instant sur son état de santé : « il est à la limite du coma, entre la vie et la mort. » Le gouvernement ne veut toujours rien savoir. Mitsotakis se pavane. Prétendument garante de la constitution et des droits fondamentaux, la présidente ne répond plus, malgré les dizaines de milliers de messages et de signatures qui lui ont été adressés. Cette nuit, de nombreuses attaques ont eu lieu un peu...

Des rassemblements nombreux en Grèce

Malgré la propagande des médias, les mensonges du gouvernement, les intimidations de la police et la fermeture du métro, les rassemblements sont nombreux un peu partout. Comme en ce moment même, Place du Syntagma à Athènes, devant le parlement (photos). #koufontinas_hungerstrike #δημήτρης_κουφοντίνας #koufontinas #σακελλαροπούλου_πάρε_θέση #Dimitris_Koufontinas .. . En ce moment à Athènes, malgré le couvre-feu en vigueur depuis deux heures. «Κανένας νεκρός της πείνας απεργός!»  « Aucun mort gréviste de la faim ! »

Actions et occupations se multiplient en Grèce

De nombreuses actions et occupations se multiplient actuellement en Grèce, en soutien à Dimitris Koufontinas. Parallèlement, tout le monde scrute les nouvelles. Des anarchistes sont en ce moment sur le toit du bureau du travail au centre de Thessalonique :   Le commissariat de Kessariani à Athènes a été attaqué (vidéo tirée d’une caméra de surveillance) :   L’artiste et prof aux Beaux-Arts d’Athènes, Georgia Sagri, vient d’entrer en grève de la faim et appelle à faire de même, en solidarité avec Dimitris Koufontinas. Chacun participe à la lutte à sa façon.  

Koufontinas : la Grèce retient son souffle

40 ans après Bobby Sands sous Thatcher, Koufontinas n’a plus que quelques heures à vivre sous le régime de plus en plus autoritaire de Mitsotakis, malgré de très nombreuses protestations. Déjà affaibli par une longue grève de la faim (en raison du changement brutal de ses conditions de détention et de la remise en question de sa perspective de libération conditionnelle à l’automne prochain), le prisonnier communiste révolutionnaire est entré en grève de la soif depuis plusieurs jours et refuse désormais l’ultime hydratation apportée par la perfusion d’antibiotique, ainsi que toute réanimation s’il perd connaissance. Il est donc condamné à...

Dérive autoritaire en Grèce comme en France

ACTUELLEMENT EN GRÈCE : LE MOUVEMENT SOCIAL FAIT FACE À UNE FORTE RÉPRESSION POLICIÈRE ET REND HOMMAGE À LA RÉSISTANCE CONTRE LA LOI SÉCURITÉ GLOBALE EN FRANCE . Ce soir, le quartier d’Exarcheia est sous un déluge d’armes et d’uniformes. Pour empêcher toute révolte, l’état grec a déployé un véritable régiment de flics appuyé par deux hélicoptères et plusieurs drones. Des cris éclatent ici et là, ainsi que des explosions. Un immeuble inhabité est en feu. Depuis un an, la police grecque tente d’affaiblir le quartier en évacuant beaucoup de squats, mais certains résistent encore, en particulier le Notara 26...

Lendemain du 17 novembre 2019 à Athènes : un goût de sang dans la bouche

Très dure nuit pour qui aime Exarcheia et la lutte révolutionnaire en Grèce. LENDEMAIN DU 17 NOVEMBRE 2019 À ATHÈNES : UN GOÛT DE SANG DANS LA BOUCHE Beaucoup de nos compagnons ont passé la nuit entre quatre murs, après des passages à tabac systématiques. D’autres ont été blessés, dont trois à la tête transférés en ambulance à l’hôpital. D’autres encore ont dû se terrer durant une bonne partie de la soirée, voire toute la nuit, pour ne pas se faire rafler et tabasser par des policiers qui semblaient très excités, comme en plein jeu vidéo de guerre dans tout...

Nouvelle attaque policière contre Exarcheia : au tour du squat Bouboulinas !

En ce moment à Athènes ! NOUVELLE ATTAQUE POLICIÈRE CONTRE EXARCHEIA : AU TOUR DU SQUAT BOUBOULINAS ! Ce squat de réfugié.es/migrant.es est actuellement assiégé et commence à être évacué. Le nord-ouest du quartier est totalement bouclé par une véritable armada policière, dont la brigade antiterroriste OPKE. Impossible d’accéder à la zone pour se rendre sur place. Solidarité avec les victimes de la répression, du racisme et de la misère ! Halte à la destruction du quartier rebelle et solidaire d’Athènes ! #EXARCHEIA_RESIST #REFUGEES_WELCOME Pour comprendre le durcissement actuel de la situation en Grèce : http://blogyy.net/2019/11/11/grece-une-chape-de-plomb-tombe-sur-le-mouvement-social/ et http://blogyy.net/2019/11/11/grece-la-chape-de-plomb-setend-aux-etudiant-es/ Mise à...

Grèce : la chape de plomb s’étend aux étudiant.es !

Tout ce que je vous annonçais ce matin* se confirme : les forces de répression frappent partout simultanément en ce moment à Athènes. GRÈCE : LA CHAPE DE PLOMB S’ÉTEND AUX ÉTUDIANT.ES ! Sur ordre du ministère, les policiers anti-émeutes encerclent depuis midi 200 étudiant.es à l’intérieur même de l’université d’économie d’Athènes. Parmi ces étudiant.es, il y a plusieurs blessé.es, violemment frappé.es par la police ! Les ambulances se sont vues empêchées de les évacuer pour les emmener d’urgence à l’hôpital ! La colère gronde à l’intérieur et aux alentours ! La veille, de nombreuses perquisitions dans tous les locaux...