Catégorie : Alerte

SOS CALI !

Cette nuit, j’ai reçu ce message et cette vidéo d’un ami qui habite Cali en Colombie : . « ON NE SAIT PLUS QUOI FAIRE ! » . « Les paramilitaires ont attaqué la minga indigena en plein jour : 8 blessés graves, de nouveaux renforts policiers et militaires arrivent à Cali, la situation est gravissime, c’est de pire en pire chaque jour. La police tue, le esmad tue, les uribistes armés tuent, l’armée tue, les paramilitaires tuent. Nous sommes tous potentiellement des cibles. On ne sait plus quoi faire ! SOS Cali ! » . #SOSColombiaNosEstanMatando #SOSColombiaEnDictadura . Cliquez...

Doit-on prendre l’extrême droite au sérieux ?

À l’occasion de l’anniversaire de la libération du camp de Dachau, fin avril 1945, j’aimerais évoquer trois choses qui me semblent très importantes et qu’on devrait rappeler autour de nous. Tout d’abord, ce camp a été ouvert très rapidement : moins de deux mois après l’arrivée au pouvoir des nationaux-socialistes ! En effet, Hitler a été nommé chancelier le 30 janvier 1933 sur les conseils de la haute bourgeoisie allemande qui croyait pouvoir le manipuler et en faire sa marionnette, notamment l’ancien président de la Reichsbank et d’autres banquiers et hommes d’affaires réputés. Aucun d’eux ne prenait au sérieux ses...

Avril 2002-avril 2022 : vers un nouveau « soir de Pen » en pire ?

Durant mon récent séjour dans l’hexagone, j’ai entendu beaucoup d’inquiétude parmi vous au sujet des années à venir, au gré de confidences entre quatre yeux ou durant des réunions publiques. AVRIL 2002-AVRIL 2022 : VERS UN NOUVEAU « SOIR DE PEN » EN PIRE ?Nombreux sont ceux et celles qui craignent que la dérive toujours plus sécuritaire et totalitaire de la société, la surenchère des médias de caniveau et l’arrogance autocratique de Macron ne conduisent, dans un an, à l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et de ses réseaux, dans un registre encore plus autoritaire.Cet événement serait-il vraiment une...

Nouvelle coupure puis rétablissement de l’électricité au Notara 26

La nuit passée, l’Etat grec a coupé l’électricité du squat de réfugiés et migrants Notara 26 à Exarcheia, pour la troisième fois en un mois. La menace d’une évacuation est dans toutes les têtes. Au bout de quelques heures, heureusement, des compagnons et camarades ont réussi à rétablir l’électricité… soulageant ainsi les bébés et leurs parents inquiets. Dans le quartier, les soutiens du squat sont sur le qui-vive.   Photos Alexandre Katsis

Alerte à Exarcheia contre l’évacuation du squat historique Notara 26 !

  Alors que l’Union Européenne et le gouvernement grec sont en train de négocier la construction de 5 camps supplémentaires dans les îles grecques : . ALERTE À EXARCHEIA CONTRE L’ÉVACUATION DU SQUAT HISTORIQUE NOTARA 26 ! . Nos compagnons sont en train de se mobiliser à Athènes. Un symbole majeur est en passe d’être attaqué. Premier squat historique athénien de la crise des réfugiés en 2015 et ultime squat de réfugiés d’Exarcheia, le Notara 26, est dans le collimateur de l’État. Parmi les signaux : le fait que l’électricité ait été coupée ce mardi par des techniciens escortés par...

« Koufontinas nous montre le vrai visage du pouvoir»

6 mars 2021. Dimitris Koufontinas est encore vivant, après avoir frôlé la mort hier. Ses médecins personnels restent privés du droit de pénétrer dans l’hôpital gardé par la police. L’État joue la montre, fait durer la dernière décision attendue, tout en l’empêchant de mourir. Une torture mentale et physique que les manifestants ont dénoncée hier soir avant d’être violemment réprimés. Nouveaux rassemblements en ce moment, partout en Grèce, appuyés par des actions solidaires ailleurs dans le monde. Le fils de Dimitris vient d’être arrêté à l’instant… « KOUFONTINAS NOUS MONTRE LE VRAI VISAGE DU POUVOIR» Cette phrase a été prononcée par...

Koufontinas réanimé contre sa volonté

Il y a une heure, atteint d’une insuffisance rénale aiguë, le gréviste de la faim et de la soif a failli mourir. KOUFONTINAS RÉANIMÉ CONTRE SA VOLONTÉ Depuis quelques jours, plusieurs ministres puis le procureur avaient prévenu, en haussant le ton : laisser mourir le prisonnier serait passible de poursuites. Il y a une heure, les médecins et infirmiers de l’hôpital de Lamia se sont donc pliés aux ordres : ils viennent de réanimer Dimitris Koufontinas alors qu’il était sur le point de mourir et qu’il avait clairement demandé à ce que personne n’intervienne. Depuis plusieurs mois, Dimitris Koufontinas subit...

« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »

Alors que Mitsotakis a encore refusé cruellement de rétablir le prisonnier dans ses droits et que la présidente Sakellaropoulou se mure dans le silence malgré les nombreux appels à intervenir : . « JE NE VEUX PAS MOURIR, MAIS VU LA SITUATION, ILS NE ME LAISSENT PAS LE CHOIX » . C’est la dernière phrase qu’a réussi à prononcer Dimitris Koufontinas à son médecin, Katerina Douzepi, il y a deux heures, à l’Hôpital général de Lamia sous haute surveillance policière. Celle-ci l’a ensuite transmis aux médias à l’extérieur, en faisant savoir que son état de santé est alarmant et qu’il ne lui...

Grèce : la violence du pouvoir génère la révolte et la répression

Il y a quelques minutes, le secrétariat du premier ministre Kyriakos Mitsotakis vient de confirmer son refus de sauver le prisonnier en grève de la faim et de la soif. Koufontinas est à l’article de la mort. . Depuis des semaines, les manifs, rassemblements et actions se multiplient dans toute la Grèce, malgré une répression féroce. Même quand les mots d’ordre ne concernent pas Koufontinas, son nom est quand même présent sur les banderoles des cortèges d’étudiants ou d’infirmiers en colère. Désormais, l’agonie du prisonnier communiste révolutionnaire(1) symbolise pour tous, militants anarchistes ou de gauche, la violence absolue du pouvoir...

Lettre à Katerina Sakellaropoulou, présidente de la République Hellénique

  À Madame Katerina Sakellaropoulou Présidente de la République Hellénique Palais présidentiel Vassileos Georgiou B’2 Athènes T.K 10028 Madame Sakellaropoulou, On m’a appris que vous lisez le français et que vous connaissez nos films. C’est dans cette langue que je veux vous dire mon indignation et vous demander d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard. Sachez que de plus en plus de voix s’élèvent en Europe contre l’agonie du prisonnier Dimitris Koufontinas, victime de la vengeance du gouvernement Mitsotakis. Vous êtes juriste, vous êtes une femme et surtout, en tant que présidente de la République Hellénique, vous êtes censée veiller...