Blog YY
« La seule façon de te sauver toi-même,
c'est de lutter pour sauver tous les autres. »

Nikos KAZANTZAKIS

De la conscience à la puissance

Descendre dans la rue, c’est bien. Y rester, c’est encore mieux. DE LA CONSCIENCE À LA PUISSANCE Si le grand nombre prenait conscience de sa puissance, les heures du pouvoir seraient aussitôt comptées. L’Histoire l’a montré, depuis longtemps et jusqu’il y a peu, comme en Tunisie par exemple : quand la foule est à bout, quand l’arrogance des dirigeants atteint son paroxysme, quand l’humiliation devient insupportable, chasser ceux qui nous oppriment devient alors un jeu d’enfant. Tout est question de nombre et de détermination, on le sait, mais aussi d’utopie : quelle société désirons-nous ? La liberté véritable ? L’égalité...

Le suppositoire qui va nous sauver !

Pour l’instant, évidemment, cette trouvaille semble encore complètement inutile et saugrenue. Mais c’est mal connaitre le capitalisme ! LE SUPPOSITOIRE QUI VA NOUS SAUVER ! Dans quelques temps, à grand renfort de pub et de mimétisme social, une majorité de consommateurs, peu convaincue au départ, finira par se laver les dents avec des suppos (ou des pastilles si vous préférez, ou encore une piqûre annuelle). Bon, c’est vrai : en réalité, on ne gagnera pas de temps, puisqu’au lieu de prendre trois minutes pour se laver les dents, il faudra bosser trois minutes de plus pour se payer le suppo...

Comme Macron, Tsipras professe la théorie du ruissellement

Tsipras ce soir : « nous avons réussi à éviter le Grexit et maintenant nous parvenons au Grinvest », « les investisseurs vont s’enrichir et le peuple grec avec eux ». COMME MACRON, TSIPRAS PROFESSE LA THÉORIE DU RUISSELLEMENT, DOGME LE PLUS ABSURDE DU CAPITALISME En réalité, si les hommes d’affaires et les PDG en tous genres pullulent maintenant en Grèce, c’est parce qu’ils peuvent y acheter du bien commun bradé à des prix dérisoires, ainsi que de la main d’œuvre deux fois moins chère qu’avant. Car tout est à vendre : la terre, l’eau, le sous-sol, les montagnes, les îles et, surtout, les bras...

Thessalonique sous haute-tension

En ce moment, dans la deuxième ville de Grèce. THESSALONIQUE SOUS HAUTE-TENSION Le cortège du bloc antiautoritaire avance actuellement, encore plus encadré que d’habitude par un nombre énorme de flics (en rangs serrés, de part et d’autre, sur tout le parcours). Deux hélicoptères, au lieu d’un. Des dizaines de cars de MAT (CRS) venus en renfort d’Athènes. Ambiance très tendue depuis la tombée de la nuit. Un peu plus tôt, en début de soirée, Tsipras a été chahuté à la foire internationale de la ville, pendant son discours sur « les réformes à poursuivre ». Des syndicalistes ont réussi à soulever les...

Nouvelle tentative de récupération du pouvoir et de ses valets

Cette semaine, en plein convoi solidaire, notre collectif Anepos vient de recevoir une nouvelle série de sollicitations des autorités françaises en Grèce et de plusieurs médias mainstream. Étrange tir groupé : une dizaine de demandes en cinq jours, après six mois de silence total. NOUVELLE TENTATIVE DE RÉCUPÉRATION DU POUVOIR ET DE SES VALETS Nous sommes actuellement dans trois régions différentes de Grèce, dans le prolongement du convoi du 28 août, exceptés quelques camarades restés en France pour préparer le prochain convoi solidaire, qui sera plus important encore(1)(2)(3) et partira en novembre vers Athènes, Le Pirée, Thessalonique et plusieurs îles....

L’imposture Bricmont

A mes contacts qui me demandent, depuis quelques temps, de réviser mon jugement sur Bricmont, soit-disant « authentique libertaire » et « ardent défenseur de la liberté d’expression ». L’IMPOSTURE BRICMONT Tout d’abord, comment peut-on oser dire que Jean Bricmont est un défenseur des négationistes et des antisémites « par amour de la liberté d’expression », puisqu’il a déjà lui-même relayé ces mêmes idées à plusieurs reprises ? C’est absurde. Quand un nazi défend un autre nazi, par exemple, est-il pour autant un défenseur de la liberté d’expression ? Non, c’est simplement un nazi qui défend son propre camp. Il en est de même pour Bricmont,...

Grèce : « Rien n’est terminé ! Passons à la contre-attaque ! »

La tension monte à Thessalonique, alors que Tsipras va s’y rendre samedi pour annoncer une nouvelle série de mesures antisociales. « RIEN N’EST TERMINÉ ! PASSONS À LA CONTRE-ATTAQUE ! » Le grand bâtiment interministériel de la deuxième ville de Grèce a été occupé, aujourd’hui, par l’Initiative libertaire de Thessalonique et le groupe anarchiste Rouvikonas (venu discrètement d’Athènes), avant l’intervention d’un énorme déploiement policier sur place. Ce soir, la ville est sous haute surveillance, avec plusieurs points fixes et de nombreuses rondes des voltigeurs DIAS. Cette action coup de poing, avec banderoles et tracts, appelait en particulier à la mobilisation pour la...