SQUATS NO CAMPS !

Toujours aucune amélioration dans les camps où les autorités grecques et européennes concentrent les réfugiés/migrants : 
– nourriture infâme et parfois périmée ;
– nombreuses intoxications alimentaires ;
– logements et sanitaires insalubres et insuffisants ;
– exposition aux intempéries, été comme hiver ;
– hygiène catastrophique, maladies et décès en hausse ;
– attente interminable ;
– ennui quotidien des enfants comme des adultes ;
– violences fréquentes des gardiens, harcèlement, représailles ;
– soupçons d’abus sexuels dans plusieurs camps ;
– hypocrisie des ONG et du pouvoir ;
– trafic de nourriture, budget prévu sous-utilisé.

Et pendant ce temps, le pouvoir songe à « évacuer » nos squats autogérés qui accueillent librement réfugiés et migrants à Athènes, Thessalonique et dans d’autres villes de Grèce, au prétexte de « conditions non conformes » (sic).

Que crèvent les grands qui nous administrent, nous exploitent, nous répriment et cherchent à nous diviser pour mieux régner.

Prenons nos vies en mains.

Y.Y.