Grèce : appel urgent à la solidarité !

Communiqué du collectif solidaire et artistique Anepos
 
GRÈCE : APPEL URGENT À SOLIDARITÉ !
 
Nous le savions depuis quelques temps et l’avions déjà évoqué(1) : la misère galopante menace et la situation devient critique jusque dans nos lieux, y compris à Exarcheia.
 
Ce matin, nous venons de faire un nouveau point, notamment avec nos camarades du mouvement social athénien :
 
LES CAISSES SONT PRESQUE VIDES !
IL Y A URGENCE VITALE !
 
Parmi d’autres, c’est le cas du squat solidaire Notara 26, lieu historique à Athènes : le premier ouvert au centre-ville, au plus fort de la crise des réfugiés, en septembre 2015. Cette occupation magnifique d’un vieil immeuble du ministère du travail avait par la suite été incendiée par un groupe de néo-nazis durant la nuit du 24 août 2016, puis remise en état grâce à un vaste élan de solidarité.
 
Aujourd’hui, dans ce lieu vivent plusieurs dizaines d’enfants et leurs familles, dans l’autogestion et la démocratie directe, épaulés par les solidaires du mouvement social athénien.
 
Parmi nos compagnons de lutte d’Exarcheia qui sont intervenus dans nos films, Mimi confirme l’alerte.
 
Un convoi solidaire d’urgence est sur le point de quitter la France pour la Grèce, avec notamment : lait infantile, soins, hygiène et nourriture principalement, mais avec très peu de soutien financier(2) à apporter aux lieux, par rapport aux convois précédents(3).
 
Nous faisons donc appel à soutien financier, de toute urgence.
 
Pour participer, tout est là :
 
Pour plus de renseignements :
anepos@no-log.org ou 06 18 26 84 95 ou 06 24 06 67 98.
 
Nous n’attendons rien des puissants(4). Nous ne comptons que sur nous-mêmes — et sur vous, si vous voulez bien nous soutenir — pour prendre nos vies en mains avec nos camarades, par-delà les frontières.
 
Hauts les cœurs !
 
Le collectif artistique et solidaire Anepos
Les conducteurs des fourgons du convoi
Les organisateurs de la collecte
 
 
(2) Au total, nous n’avons rassemblé pour l’instant que 1524,54 euros pour l’ensemble des lieux et des problèmes principaux. Précisément 1075 euros de soutiens financiers et 449,54 euros de fond d’urgence solidaire disponible (plombé par d’autres besoins entretemps comme les soutiens non prévus au relogement des expulsés du squat l’Orphelinat à Thessalonique, à l’achat de médicaments urgents et coûteux pour un camarade en danger, à l’accueil durant dix jours des 5 demandeurs d’asile tamouls du C-Star à Chypre, aux besoins urgents de l’une de nos cuisines autogérées gratuites et au règlement de la caution d’un camarade exemplaire menacé de prison).
 
(3) Le bilan du convoi précédent :
Les photos du convoi précédent :

(4) Une célèbre chanson sur le sujet :

 Photo : les solidaires, petits et grands, à l’arrivée du convoi précédent.