Des nouvelles de Grèce, du convoi et du film !

Bonjour à toutes et à tous !
.
Le convoi solidaire n’est pas encore terminé, mais vous trouverez déjà quelques photos et infos dans cette lettre ! Plusieurs actions sont en cours, à plusieurs endroits en Grèce, et l’une des plus importantes va maintenant commencer, en plusieurs étapes, car cela prend du temps : acheter des denrées à nos camarades paysans en lutte (huile d’olive, légumes…) pour les livrer ensuite à beaucoup de nos lieux et collectifs. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien (voir au milieu de cette lettre).
TRADUCTIONS AUTOGÉRÉES DU FILM
.
Nous avons également besoin de renforts pour les groupes de traductions autogérées du film « Nous n’avons pas peur des ruines », dont la version longue se prépare actuellement en 14 langues. Voici les langues prévues, qui ont besoin de renfort : anglais, italien, allemand, espagnol, catalan, basque, portugais, néerlandais, turc, arabe, hébreu, perse, indonésien, chinois et esperanto. 
.
Nous recherchons aussi quelqu’un pour préparer la version pour sourds et malentendants (quelqu’un qui veuille bien écrire en français tout ce qui se dit dans le film et qui sache se servir d’un timecode/fichier SRT pour le minutage des phrases).
Si vous pouvez nous aider, merci de nous envoyer un petit message à films@anepos.net en précisant la langue ou timecode (n’hésitez pas à faire circuler cette recherche de traductrices et traducteurs autour de vous). CQFD : votre position géographique n’a aucune importance, puisque tout cela se passe par mail et téléphone 🙂

Ces jours-ci, « Nous n’avons pas peur des ruines » a reçu un superbe accueil dans plusieurs cinémas et lieux autogérés d’Athènes, ainsi qu’en Crète, à Héraklion et à Chania ! Durant l’été, nous serons en tournée en Allemagne avec Pia Klemp qui a définitivement gagné son procès en Italie, le 19 avril, avec les autres membres de l’équipage du Iuventa.
RETROUVONS-NOUS AUTOUR DE LA NOUVELLE VERSION DU FILM, EN ITALIE ET EN FRANCE DU 10 AU 16 MAI !
.
Cette semaine et la semaine prochaine, il y aura plusieurs projections-débats auxquelles je viendrai participer, en Italie et en France :
.
★ Vendredi 10 mai à MILAN
★ Samedi 11 mai au RASSEMBLEMENT DES GLIÈRES
★ Dimanche 12 mai à DIE (26)
★ Mardi 14 mai à FRONTIGNAN (11)
★ Mercredi 15 mai à TOULOUSE (31)
★ Jeudi 16 mai à AUCH (32)
.
J’aurai le plaisir de vous retrouver pour vous présenter une nouvelle version actualisée et augmentée du film… et il y aura plusieurs belles surprises 😉
Tous les détails de cette tournée en Italie et en France (horaires, lieux…) sont à votre disposition sur le site du film :
(descendez dans l’agenda détaillé du film pour atteindre le mois de mai 2024) 
.
Vous y trouverez aussi le programme complet du Rassemblement des Glières 2024 organisé par les Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui.
.

5000 personnes s’étaient réunies au rassemblement des Glières l’année passée ! Encore un grand moment à vivre ensemble !

Merci de diffuser au maximum l’info autour de vous pour que ces dernières projections soient l’occasion de redresser la barre et de remplir un peu plus les deux derniers fourgons juste avant l’ultime départ, autour du 18 mai (la liste des besoins n’a pas changé). Nous comptons beaucoup sur vous. Plus encore, nous ne pouvons compter que sur vous, volontairement à distance des médias dominants au service du pouvoir. Notre démarche n’est pas humanitaire, mais solidaire, de mouvement social à mouvement social, par-delà les frontières qui tentent de nous diviser, de nous isoler, de nous dresser les uns contre les autres. Vous connaissez la plupart des destinataires : vous les avez vu dans tous nos films, depuis toutes ces années, dans les luttes, dans la résistance et dans les actions solidaires.
.
Bandes-annonces courte et longue du film « Nous n’avons pas peur des ruines » :
.

Le chef de file des assassins nazis peut rentrer tranquillement chez lui, pendant que beaucoup d’anticapitalistes croupissent en prison

.
COLÈRE APRÈS LA LIBÉRATION DU CHEF NÉONAZI D’AUBE DORÉE
.
Dans l’actualité en Grèce, sachez que le mouvement social est très en colère suite à la libération, il y a trois jours, du chef néonazi d’Aube Dorée. Nikos Michaloliakos avait été condamné en 2020 à 13 ans et demi de prison. Il était le principal responsable d’une organisation criminelle qui attaquait immigrés, antifascistes et syndicalistes, au point de commettre des assassinats. Aujourd’hui, il est sous protection policière chez lui, à Pefki (quartier résidentiel au nord-est d’Athènes). Il doit juste pointer à un commissariat une fois par mois, ne pas sortir de la région de l’Attique et ne pas se réunir avec ses anciens complices. 
Rappelons que les prisonniers politiques de gauche et anarchistes ne bénéficient pas de la même mansuétude de la part de la Justice bourgeoise. Beaucoup se mettent longuement en grève de la faim, au risque de leur vie, pour faire valoir leurs droits à une libération conditionnelle, mais ne l’obtiennent pas. Il semble, une fois de plus, que le capitalisme préfère le fascisme à toute réelle alternative sociale, libertaire et égalitaire. Et pour cause : le fascisme ne met pas en danger le capitalisme. Il le renforce. Il lui donne des prétextes. Il détourne sa responsabilité de la misère sociale vers des boucs-émissaires parmi les plus pauvres. Pas étonnant que les dirigeants d’Aube dorée soient bichonnés, à l’inverse des militants anticapitalistes.
.
RIPOSTES SOCIALES
.
La colère sociale gronde également contre la baisse des salaires et la hausse vertigineuse des prix en Grèce. Les nouveaux jobs sont de plus en plus mal payés. Les prix des denrées de base sont parmi les plus hauts en Europe, notamment à cause des taux de TVA exhorbitants qui accentuent mécaniquement la précarité (la TVA est l’impôt le plus inégalitaire). À cela s’ajoute une inflation record. Au fil des années, la Grèce est devenue désormais le deuxième pays le plus pauvre de l’Union européenne (après la Bulgarie).

 

Parmi les ripostes sociales, une grève générale a eu lieu le 17 avril (soutenue par un arc allant des principaux syndicats jusqu’à Rouvikonas), mais les mobilisations sont trop espacées dans le temps, un peu comme en France contre la réforme des retraites : « si on ne reconduit pas les grèves et les manifs, on n’a aucune chance de gagner » insiste notre ami Vangelis. Des discussions sont en cours sur le sujet. Des actions éclatantes ont été menées par Rouvikonas, à plusieurs reprises ces derniers jours. Et plusieurs actions de sabotage ont été signalées.
.
La semaine passée, c’était la semaine pascale orthodoxe. Du coup, le ministre de la santé Georgiadis, transfuge de l’extrême-droite, a accusé les manifestants de perturber la semaine de silence et de recueillement durant laquelle, selon lui, « on ne devrait entendre que les popes chanter leur bénédiction et personne manifester. »
.
LES POMPIERS ANARCHISTES SONT DÉJÀ SUR LE TERRAIN !
.
Les pompiers volontaires du groupe Rouvikonas sont actuellement en formation et en préparation dans les collines autour d’Athènes. Ce dispositif autogéré se déploie dans les zones à risque avec le soutien de beaucoup de monde parmi les habitants du secteur. Cette action ne se substitue pas aux autres pompiers (que l’État grec a complètement abandonné et frappé durant plusieurs manifestations), mais se déploie en complément. Cela permet aussi de montrer que la base sociale est capable de s’organiser elle-même, loin des ministres et de leurs promesses en l’air.
La section des pompiers volontaires de Rouvikonas vous remercie pour votre soutien à l’achat du deuxième véhicule de pompiers. Vous pouvez le voir ici, à gauche : il est rouge et noir 😉
.
LE SQUAT ROSA NERA ÉVACUÉ PUIS RÉOCCUPÉ !
.
En Crète, le grand squat de Chania (Rosa Nera) a été violemment évacué par la police début avril. Deux semaines plus tard, le 18 avril, nous étions sollicités par nos camarades expulsés et le mouvement social de Chania pour organiser une projection en plein air de « Nous n’avons pas peur des ruines », sur une place au centre de Chania. 
Plusieurs fourgons du convoi solidaire étaient présents également et ont livré des colis de soutien aux expulsés, ainsi que des denrées pour la cuisine collective et la maison des migrants de Chania. Trois jours seulement après la projection festive, le squat était repris ! 
À partir du 21 avril, il s’agissait donc de nettoyer et de réaménager l’immense squat (qui est l’un des plus grands en Grèce). Action à laquelle nous avons largement participé, y compris en allant faire des courses de produits ménagers et en transmettant un deuxième soutien financier successif qui a participé à réduire considérablement notre fond d’urgence du convoi.
Le travail de nettoyage sur place a été très difficile, et pour cause : les policiers de garde avaient uriné sur les livres de la bibliothèque sociale, en partie détruite. Ils avaient aussi déféqué sur les lits dans les chambres et répandu de la nourriture pour attirer les rats ! 
Ils avaient aussi multiplié les tags fascistes et injurieux. Ils ont même fait des gribouillis sur l’écran blanc pour les projections situé dans la grande salle des assemblées !  Parmi les produits ménagers utilisés, nous avons bien sûr apporté tous les produits de l’usine autogérée BIO.ME qui nous restaient, avant de compléter !
Un peu partout dans la deuxième ville de Crète, des bouts de tissus avec des roses noires pochées se sont répandues par centaines sur les fenêtres et sur certains véhicules (dont les nôtres), symbolisant la reprise du squat, envers et contre tout. Un grand moment, au bout d’une belle victoire !
Nous retournerons bientôt à nouveau sur place, à Chania, pour continuer à aider, car le chantier est loin d’être fini.
.
APPEL URGENT POUR SOUTENIR LES LIVRAISONS D’HUILE ET DE LÉGUMES
.
À partir de maintenant, le convoi solidaire entre dans l’une de ses phases les plus importantes. C’est le moment pour nous de vous appeler à soutenir le financement des livraisons d’huile d’olive (qui est devenue très chère, mais qui est un aliment de base) et de légumes de Crète et du Péloponnèse, d’autant plus que nous n’avons plus de fond d’urgence pour faire face aux impondérables qui ne manquent pas. 
.
De plus, nous devons encore aider financièrement certains lieux et collectifs qui n’ont pas encore reçu d’aide, contrairement aux 20 premiers.
.
Si vous voulez soutenir ces actions solidaires en Grèce, trois possibilités s’offrent à vous :
.
★ PAR VIREMENT
IBAN de ANEPOS : FR46 2004 1010 1610 8545 7L03 730
BIC : PSSTFRPPTOU
Merci de mentionner en objet du virement : Action Solidarité Grèce
.
★ PAR PAYPAL
Suivez le lien, puis choisissez le montant :

 

.
★ PAR CHÈQUE
À l’ordre de ANEPOS
à envoyer à :
ANEPOS – Action Solidarité Grèce – 6 allée Hernando – 13500 Martigues
.
Si vous avez des suggestions ou propositions n’hésitez pas à contacter : solidarite@anepos.net
.
Plus d’infos et photos sur le convoi solidaire :
.
Principaux destinataires déjà aidés :
.
SOLIDARITÉ AVEC LES INTERVENANTS DU FILM
.
Autre information importante : parmi les intervenants du film « Nous n’avons pas peur des ruines », beaucoup sont actuellement frappés par des poursuites judiciaires coûteuses pour leurs actions courageuses au sein du mouvement social en Grèce. Nous les soutenons politiquement et financièrement dans la mesure de nos moyens, au fil des procès. Une raison de plus de participer à la solidarité ci-dessus. 
.
Outre Giorgos et Spyros, des membres d’autres collectifs sont actuellement en difficultés. Nous avons réussi à payer les frais de S. (400 euros) et de M. (650 euros), mais nous n’avons pu payer que 400 euros pour l’instant sur les 2500 nécessaires pour Y., un autre intervenant du film que beaucoup d’entre vous ont apprécié. Idem pour trois autres vieux compagnons de luttes qui ont participé aux films précédents. En tout, nous avons déjà contribué à hauteur de plus de 3000 euros à des frais de Justice avec ce convoi solidaire (un quart de l’aide financière apportée).
Si certains parmi vous pouvait participer aussi, dans les prochains jours, ce serait un immense soulagement pour nous tous, ici en Grèce, car nous nous inquiétons pour les camarades précaires qui sont menacés moralement et matériellement par l’acharnement de l’État grec.
.
Si vous faites un virement ou un chèque, vous pouvez nous préciser si vous avez un souhait particulier concernant la destination de votre soutien :
– cuisines solidaires (écrire uniquement « CS »)
– structure autogérée de santé (« SAS »)
– groupe de résistance (« GR »)
– aide aux migrants (« AM »)
– frais de Justice (« FJ »)
.
NOVEMBRE ET DÉCEMBRE EN PRÉPARATION
.
Nous lançons un dernier appel pour vérifier et compléter les demandes pour la tournée du film de novembre et décembre 2024 en France, Suisse et Belgique : durant ces dernières semaines, nous avons été un peu dépassés par un nombre énorme de messages sur plein de sujets différents et par des petits soucis de matériel informatique en panne. Nous nous excusons de ne pas avoir réussi à répondre à tout le monde. Pour être certains de n’oublier aucune demande dans le cadre de la programmation de la tournée de novembre et décembre, nous vous sollicitons à nouveau, une dernière fois : qui souhaite que nous passions dans sa ville ? Avec quel lieu autogéré ou cinéma ? Avec quels partenaires, collectifs ou organisations ? Quel type de jour dans la semaine souhaitez vous éviter ? Si vous voulez nous inviter, merci de nous envoyer un petit message à :
.
Nous vous recontacterons bientôt pour vous faire des propositions dans le cadre de la tournée de novembre et décembre avec la nouvelle version actualisée du film. Merci encore de votre accueil chaleureux et de votre patience !
.
Certains parmi vous nous ont redemandé le lien de mon entretien grand format sur la situation actuelle en Grèce et en France, agrémenté d’extraits des 4 films et de philosophie avec les enfants. Un échange qui explique notre démarche globale et qui précise mon point de vue en particulier. Le voici :
Nous trouverez à la fin de cette lettre d’autres photos du convoi solidaire 2024, ainsi que quelques affiches des projections-débats du 10 au 16 mai.
.
Encore merci de votre soutien. C’est le moment d’agir, si vous le pouvez, ne serait-ce qu’en diffusant massivement l’info.
.
Et, si vous êtes dans les Alpes ou dans le sud de la France, on se retrouve dans quelques jours, de vive voix, avec la nouvelle version du film !
.
Anarmicalement, par-delà nos différences 🙂
.
Yannis Youlountas et les membres de l’action
.

L’arrivée à Exarcheia des 8 fourgons du mois d’avril qui ont livré Athènes, puis Thessalonique, Ioannina, la Crète… 2 autres fourgons étaient venus en février et 4 autres fin mars pour une action de bricolage

La livraison de la cuisine solidaire gratuite et autogérée du K*Vox a été suivie de plusieurs travaux de bricolage dans le lieu, ainsi que par des moments où nous avons cuisiné et distribué les repas ensemble

Nous avons également soutenu la cuisine solidaire gratuite et autogérée El Chef dans le quartier d’Exarcheia, dans un esprit de convergence de luttes

Nous avons aussi aidé le mouvement pour la pédagogie coopérative en Grèce, avec lequel nous avons fait beaucoup de choses (projection-débat, table ronde, interventions dans les classes et échange de pratiques avec une enseignante Freinet membre du convoi

Nous avons aidé la structure autogérée de santé d’Exarcheia, et nous lui avons même apporté une table de massage !

Nous avons aidé beaucoup d’autres lieux (financièrement, matériellement, bricolage, actions ensemble, etc.), parmi lesquels le grand squat Evangelismo à Héraklion qui avait été évacué le 30 septembre 2023, avant d’être réoccupé le 1er décembre (nous avions participé aux manifestations sur place avec le convoi précédent, en octobre 2023)

Parmi les slogans sur la façade du squat de Chania réoccupé : « Nous n’avons pas peur des ruines »

Le convoi solidaire, c’est aussi des grands moments entre nous, des amitiés qui naissent entre anciens et nouveaux, toutes celles et ceux qui sont déjà venus vous le diront. Mais tout ce que nous faisons sur place, c’est aussi et surtout grâce à votre soutien ! Un grand merci et bravo !