Rouvikonas : merci, on continue !

Les soutiens sont parvenus de plus de 50 pays.

Message du groupe Rouvikonas à l’attention des soutiens qui se sont manifestés par-delà les frontières.
.
★ ROUVIKONAS : MERCI, ON CONTINUE !
Le groupe Rouvikonas remercie tous les soutiens qui lui sont parvenus du monde entier depuis la fin de l’été, à commencer par les camarades et compagnons qui se sont déplacés jusqu’à Athènes durant les étapes du procès.
Merci également à toutes celles et ceux qui ont signé l’appel du comité de soutien et/ou qui ont participé aux énormes frais de Justice pour les multiples procès.
Merci aux collectifs et organisations qui ont fait de même, apportant par-là même un soutien politique encourageant pour la suite. Car Rouvikonas n’est pas près de ralentir ses activités. Bien au contraire. Plus que jamais, notre groupe est déterminé à continuer à défier tous les pouvoirs qui nous oppriment et à participer à l’entraide au sein de la base sociale.
.
On continue !
.
Rouvikonas, via le comité international de soutien, 29/11/2021

À chaque étape du procès, nous nous sommes rassemblés devant le tribunal, face à plusieurs cars de MAT (CRS).

 

Les banderoles et pancartes ont montré la diversité des langues et des pays d’origine parmi les soutiens.

 

La foule s’est rassemblée à plusieurs reprises autour du K*Vox, principale base de Rouvikonas.

 

Préparation de trois des pancartes, sur la place Exarcheia.

 

La solidarité est notre arme !

 

Les pancartes se sont baladées, ont changé de mains et ont été photographiées par les médias.

 

José est venu du Portugal : plus de 3000 km !

 

Les soutiens de France ne manquaient pas !

 

À chaque fois, c’était l’occasion de se retrouver entre camarades de diverses organisations ou collectifs, entre compagnons de luttes faisant le point sur bien d’autres sujets tout en attendant l’issue du procès.

 

Les slogans se succédaient et s’entendaient jusque dans le tribunal.

 

Un seul but : l’acquittement à l’unanimité !

 

St. Pauli, club antifasciste allemand, était également représenté.

 

Parfois, des chansons ont succédé aux slogans, devant les cars de CRS.

 

Avec Bernhard et Adam l’ancien, à la fin de l’acte 2.

L’appel à soutien.

 

Les premières organisations et collectifs signataires.

 

Parmi les premiers signataires…

 

Notre ami Fifi a fait un énorme boulot au niveau du crowdfunding, avec l’aide d’une dizaine de coéquipiers.

Depuis le Rojava, Hawzhin Azeez a été parmi les premières à signer !


Mais la toute première à participer au comité de soutien, fut la navigatrice Pia Klemp, connue pour ses sauvetages en mer à bord du Iuventa, du Sea watch et, plus récemment, du Louise Michel !

 

« Celles et ceux qui luttent pour une société débarrassée du pouvoir et du capitalisme forment une grande famille à la surface du globe. » Kostas

 

Plus qu’un porte-manteaux à l’intérieur du K*Vox 😉

 

Le long des routes menant à Athènes : « On ne recule pas ! »

 

Manif à motos en soutien à Giorgos et Nikos.

 

Visuel de soutien envoyé de Porto Alegre au Brésil.

 

Déclaration commune de quelques organisations anarchistes du monde entier en soutien à Giorgos et Nikos.

 

Visuel et autocollant créés par La Horde antifasciste.

 

L’acte final : acquittement à l’unanimité ! C’était bien une machination policière contre Rouvikonas… qui a lamentablement échouée !

 

Parmi la foule de retour à Exarcheia à l’issue du verdict : une dernière petite photo devant la bibliothèque sociale du K*Vox.