Deux luttes qui ne marchent qu’ensemble

Parmi les pièges qui nous sont tendus.

DEUX LUTTES QUI NE MARCHENT QU’ENSEMBLE

Nous ne parviendrons à l’émancipation sociale qu’en nous libérant des pièges du pouvoir. Le premier de ces pièges est celui qui cherche à diviser pour mieux régner. Un piège qui revient en force sitôt que nos voix s’élèvent contre les rapports de domination et d’exploitation et menacent l’ordre autoritaire et inégalitaire.

Face à ce piège, se croire anticapitaliste en crachant sur l’antifascisme ou prétendre être antifasciste sans être clairement anticapitaliste est une vue de l’esprit. Ces deux luttes s’articulent comme nos pas dans la marche inéluctable vers la liberté authentique, l’égalité réelle et la fraternité universelle. Ces deux luttes ne marchent qu’ensemble.

Un jour viendra où nous prendrons nos affaires en mains, car nous aurons été assez nombreux à ne plus tomber dans les pièges du pouvoir.

Y.Y.