Les médias du pouvoir ne parlent jamais d’anarchie, excepté pour faire peur

Désintox

LES MÉDIAS DU POUVOIR NE PARLENT JAMAIS D’ANARCHIE, EXCEPTÉ POUR FAIRE PEUR

Un anarchiste poignardé au siège du Monde Libertaire à Paris : aucun média n’en parle sur le moment, puis un seul journaliste vient à la conférence de presse (20mn), malgré une diffusion massive du rendez-vous à toutes les rédactions.

Si un cadre de LREM ou du FN avait été poignardé au siège parisien de son parti, parions que tous les médias en auraient parlé.

Une fois de plus, nous venons de le vérifier : les médias du pouvoir ne parlent jamais d’anarchie, excepté pour faire peur.

Il est de bon ton que la figure de l’anarchiste reste l’agresseur, le poseur de bombes, le casseur, et non l’agressé, le poignardé, le fusillé ou le déporté.

Parce que l’une des fonctions des médias du pouvoir est de nous vendre le pire ennemi dudit pouvoir comme le pire désordre, alors que l’Anarchie est, au contraire, comme le disait Élisée Reclus, « la plus haute expression de l’ordre. »

Yannis Youlountas