Archive du mois : juillet 2015

Confirmation (c’était déjà quasiment certain)

LE PARTI DES GRECS INDÉPENDANTS (ANEL) NE VOTERA PAS L’ACCORD NI AUCUNE DES LOIS ET MESURES QUI SUIVRONT. Ça fait encore 13 députés de moins pour le gouvernement qui, s’il persiste, sera obligé de gouverner avec les libéraux pour tourner le dos au programme de Thessalonique. LE CHOIX DE TSIPRAS EST DÉSORMAIS SIMPLE : LE SECOND RÉFÉRENDUM OU LE DÉSHONNEUR. L’heure de vérité ou plutôt les 30 heures de vérité. Y.Y. http://jeluttedoncjesuis.net Photo : archive d’avant le 25 janvier, avec le Parlement transformé en forteresse. Souvenir révolu ou retour au cauchemar ?

Important ! Appel aux camarades des partis politiques de la vraie gauche !

AVEC PLUSIEURS CAMARADES DE SYRIZA, NOUS SOMMES EN TRAIN D’INSISTER AUPRÈS DE TSIPRAS ET DE SON ENTOURAGE, DEPUIS HIER SOIR, POUR QU’IL ORGANISE UN RÉFÉRENDUM POUR OU CONTRE L’ACCORD. POUR L’INSTANT IL REFUSE. Mais c’est loin d’être terminé. Tsipras semble partagé. Il sait que ce référendum serait sa dernière chance de sauver la face, notamment d’éviter le déshonneur, la haine et la mort quasi-certaine de son parti (dans son identité actuelle, parce qu’il finirait probablement comme le Pasok, tant au niveau de la ligne politique que de la dégringolade probable). Tous les partis politiques de la vraie gauche en France...

Ni libéralisme, ni nationalisme. No pasaran

Pour info, ces dernières heures, nous nous sommes permis, ici et ailleurs, de refouler plusieurs groupes confusionnistes et d’extrême-droite qui essayaient, de plus en plus, de faire de l’entrisme et de la récup’ sur la résistance grecque. LA LUTTE ACTUELLE EN GRÈCE EST UNE LUTTE DE CLASSES, PAR-DELÀ LES FRONTIÈRES, AUX ANTIPODES DES NATIONALISMES QUI ESSAIENT, EN VAIN, DE NOUS RÉCUPÉRER. Simultanément, à Paris, le mouvement du 14 juillet lancé par le gourou Eric Fiorile avec quelques naïfs et illuminés (soraliens, chouardiens, raéliens, fioriliens et lepénistes), a réussi à prendre la béquille, à défaut de la Bastille : http://www.donotlink.com/fwuo Notre lutte...

« S’ILS PARVIENNENT À NOUS METTRE À GENOUX, CE SERA BIENTÔT VOTRE TOUR. »

Réponse à l’un d’entre vous qui envisage de renoncer parce qu’il ne veut pas ou plus soutenir Syriza. « S’ILS PARVIENNENT À NOUS METTRE À GENOUX, CE SERA BIENTÔT VOTRE TOUR. » L’insoumission en Grèce, ce n’est pas que certains membres de Syriza actuellement, loin de là : le mouvement social est en lutte, dans sa diversité, en ce moment même, depuis les franges les plus radicales jusqu’aux historiques de Syriza et bien au-delà. Nous ne vous demandons pas de soutenir Tsipras ou Syriza, ni même de soutenir un autre mouvement en particulier, mais de SOUTENIR LE PEUPLE GREC QUI RÉSISTE ET...

AUJOURD’HUI : COMITÉ CENTRAL BRÛLANT DE SYRIZA, RASSEMBLEMENTS ET ASSEMBLÉES POPULAIRES.

DEMAIN : GRÈVE GÉNÉRALE ET MOMENT DÉCISIF : SOIT RECUL DU GOUVERNEMENT SOIT VOTE AU PARLEMENT AVEC LES LIBÉRAUX. Le comité central d’aujourd’hui va être déterminant pour essayer d’enrayer le virage libéral du gouvernement. Tout est encore possible. Il semble que plus de membres que prévus soient prêts à s’opposer et osent parler de « pasokasitation ». Auquel cas, LE PROBLÈME, C’EST QUEL PLAN B ? Parmi les hypothèses en cours, celle d’Eric Toussaint et du CADTM, proposée hier soir : http://cadtm.org/Une-alternative-est-possible-au Celle de la plateforme de gauche de Syriza, proposé le 10 juillet et en cours de développement plus en détails...

Un ancien du PASOK

On me demande de donner un exemple d’ancien du Pasok, et éventuellement de Bruxelles, qui est dans l’entourage de Tsipras, qui soutient le projet de mémorandum, et qui cherche à éloigner les historiques et l’aile gauche. Parmi ceux qui, en ce moment, en poussent d’autres vers la sortie et prennent de plus en plus de place, avec une vision qui s’éloigne du programme de Thessalonique, vous avez, par exemple, DIMITRIS MARDAS, MINISTRE DE L’ÉCONOMIE, ANCIEN RESPONSABLE DU PASOK, QUI A TRAVAILLÉ POUR LA COMMISSION EUROPÉENNE À BRUXELLES ET À DANS LES MINISTÈRES GRECS DE LA PIRE ÉPOQUE. Plus précisément, il a...