Non à l’acharnement contre Cédric Herrou

On marche sur la tête !

SOLIDARITÉ AVEC CÉDRIC HERROU, MENACÉ DE PRISON POUR… AVOIR SUIVI UNE DÉVIATION !

Cédric a encore été arrêté et placé en garde à vue, au seul motif qu’il venait de franchir la frontière italienne sur une très courte distance, chose qui lui est formellement interdite à cause de son contrôle judiciaire.

Il a finalement été relâché, hier soir, mais risque la prison pour avoir contrevenu à l’une des obligations imposées par une procédure interminable.

Les faits sont pourtant simples : à cause d’éboulements et de travaux sur une route qu’il est autorisé à emprunter, près de Breil-sur-Roya, Cédric a dû faire un détour et prendre brièvement l’autoroute qui passe en bordure de Vintimille en Italie pour parvenir à livrer les produits de sa ferme à Nice, comme chaque jeudi.

C’est au péage de la Turbie, juste avant d’arriver, qu’il a été arrêté et « placé en rétention judiciaire pour inexécution de son contrôle judiciaire ».

Et respirer, on a le droit ?

Yannis Youlountas