Grèce : grève générale plus suivie que la précédente

15384419_1687617004882253_7796865943394098068_o

Aujourd’hui en Grèce :

 
NOUVELLE GRÈVE GÉNÉRALE « CONTRE L’AUSTÉRITÉ », PLUS SUIVIE QUE LA PRÉCÉDENTE

Les rassemblements et manifs ont commencé dans toute la Grèce, notamment à Athènes, alors que le parlement discute aujourd’hui du budget 2017 et des nouvelles mesures d’austérité, toujours plus insupportables et mortifères.
Au premier abord, cette nouvelle grève générale semble plus suivie que la précédente, notamment parmi les enseignants et d’autres salariés du secteur public violemment frappés par la casse des conquis sociaux.
On attend avec impatience de savoir si l’organisation des travailleurs de la mer (PNO) va continuer à bloquer les ports et les navires. La décision devrait tomber entre 15h et 16h.
A partir de 16h, les métros et les trams rejoindront la grève générale, puis les bus à partir de 21h.
Un service minimum est assuré dans les hôpitaux et les centres de santé.
Dans les mass-médias européens, une énorme désinformation circule au sujet d’une pseudo « amélioration de la situation en Grèce ». Beaucoup de manifestants sont au courant et se déclarent extrêmement choqués par cette propagande fallacieuse, aux antipodes de la réalité :
– le chômage n’a pas baissé, au contraire, les chômeurs de longue durée (plus d’un an), de plus en plus nombreux, sortent des statistiques officielles et ne sont plus indemnisés ;
– la croissance n’est pas revenue, les chiffres annoncés sont principalement le produit des ventes massives du bien commun et des investissements sauvages dans des grands projets inutiles et nuisibles, également encouragés par le coût en forte baisse de la main d’œuvre ;
– la dette n’est pas réellement allégée, il ne s’agit d’effets d’annonces et d’ajustements superficiels pour justifier les « sacrifices » passés et futurs.
Merci de rétablir la vérité.

La lutte continue, chacun à sa façon.

Yannis Youlountas

15350554_1687603394883614_5770781361510627079_n