Auteur : Yannis Youlountas

Mes résolutions pour 2017

– Rester au lit quelques temps – Boire une infusion relaxante en lisant des haïkus – Oublier le reste du monde, faire une parenthèse – Écouter un peu Obispo et Polnareff en triant la vaisselle – Faire un tour chez IKEA pour compléter et améliorer la déco – Repeindre le mur du salon – M’acheter une télé – Me poser un peu – M’abonner à Télérama et peut-être à Libé – Découvrir enfin qui sont Ruquier, Hanouna et Boccolini – Positiver – Reprendre un job stable – Acheter une montre – Demander la carte Intermarché – Me faire une blanquette...

Objectif : répondre précisément aux besoins, avec zéro gâchis

Beaucoup de chouettes autocollants dans vos cartons à destination des initiatives solidaires autogérées en Grèce ! OBJECTIF : RÉPONDRE PRÉCISÉMENT AUX BESOINS, AVEC ZÉRO GÂCHIS Cet après-midi, on avait encore une réunion pour continuer à classer la collecte pour les prochains convois. Demain matin, une réunion téléphonique avec Mimi, membre du collectif solidaire sur place à Notara 26, nous permettra de vérifier ce dont a exactement besoin ce squat de réfugiés et migrants historique (le premier de la crise des réfugiés, ouvert en septembre 2015 à Exarcheia, et attaqué en août 2016 par des néo-nazis). Le but : préparer avec précision...

Poignante solidarité entre les mômes

Obligé de faire des pauses en triant les nouveaux colis reçus pour notre prochain convoi vers la Grèce : trop d’émotion. POIGNANTE SOLIDARITÉ ENTRE LES MÔMES Mes camarades aussi sont submergés. Maud n’a pas pu retenir ses larmes. Une bonne moitié des colis provient de marmots et d’ados qui ont voulu participer à l’élan de solidarité pour leurs homologues grecs, réfugiés de Syrie ou d’ailleurs. Une générosité bouleversante du fait de gestes très forts symboliquement : par exemple, des petites boites avec une partie de leurs propres jouets soigneusement enveloppés. Des témoignages : « J’aurais pu encore un peu jouer avec, mais je...

C’est quoi la « complosphère » ?

Desintox à l’attention des visiteurs des sites Meta TV, Cercle des volontaires, Agence Info Libre, Informaction, Crôa, Alterinfo, Le Message, Le Libre Penseur, Wikistrike, Quenel+, TV Libertés ou encore Égalité & Réconciliation. C’EST QUOI LA « COMPLOSPHÈRE » ? La « complosphère » est une nébuleuse de sites internet qui attire beaucoup de déçus de la politique et qui déstabilise doublement les plus crédules. D’abord, en expliquant la misère du monde comme étant le produit de complots plus ou moins spectaculaires (alors que le capitalisme n’est pas un complot puisque nous savons parfaitement comment il fonctionne et qui en profite)....

Jean Lassalle ou le mythe de la bonne vieille droite du terroir

Je ne comprends pas l’engouement subit de certains d’entre vous pour Jean Lassalle : mes potes de Groland appellent à le parrainer, des médias dit de gauche lui déroulent le tapis rouge, Pierre Carles prépare un film-portrait qui sortira en pleine campagne électorale, et l’un d’entre vous vient de me dire qu’il va rejoindre la campagne de ce saint-homme. Bon, je ne voulais pas m’en mêler, mais là je crois que ça va pas être possible. JEAN LASSALLE OU LE MYTHE DE LA BONNE VIEILLE DROITE DU TERROIR Franchement, je suis estomaqué. Savez-vous vraiment qui est Jean Lassalle, derrière le...

Appel aux chauves

Allez hop, c’est décidé ! Depuis trop longtemps certains se moquent de nous, les chauves ! APPEL AUX CHAUVES Camarades chauves, dans la société française et au-delà, la calvitophobie devient insupportable et il est temps de nous regrouper et de nous organiser de façon communautaire. Nous affirmons que le calvitisme est désormais l’une des luttes prioritaires face aux innombrables formes de dominations qui rongent l’humanité ! Tout d’abord, nous disons halte à la discrimination des chauves à l’embauche ! Dès ce dimanche 25 décembre 2016, nous exigeons la présence d’un quota de Pères Noël chauves dans les cheminées, en nombre exactement...

Ni l’abstention ni le vote ne nous ôtent le droit de nous plaindre et de nous révolter !

Contre un double lieu commun à la fois de la gauche et de l’anarchisme. NI L’ABSTENTION NI LE VOTE NE NOUS ÔTENT LE DROIT DE NOUS PLAINDRE ET DE NOUS RÉVOLTER ! Depuis des lustres, un vieil adage à gauche répète à qui mieux mieux, sur un ton très moralisateur : « Si tu ne votes pas, tu n’as pas le droit de te plaindre. » Et depuis aussi longtemps, une autre vérité prétendument définitive délimite le domaine d’action des libertaires et des révolutionnaires : « Si tu votes, tu n’as pas le droit de te plaindre. » Dans les deux cas, l’argument est...

« Tu peux pas… »

— Tu peux pas parler d’écologie, t’as pas de chiottes sèches ! — Tu peux pas parler du nucléaire, t’as un radiateur électrique ! — Tu peux pas parler des guerres du pétrole, t’as une bagnole ! — Tu peux pas parler de la fabrique de l’opinion, t’as une télé ! — Tu peux pas parler du consumérisme, tu vas parfois au supermaché !   — Tu peux pas parler de faire la révolution, il t’arrive parfois de voter ! — Tu peux pas te plaindre du gouvernement, tu t’es abstenu ! — Tu peux pas parler de résistance, t’es non-violent...

« Non, on ne dit pas merci ! »

Grèce, ce matin. Un jeune journaliste de la télé publique (pro-Tsipras), micro en main, peine à faire son reportage de propagande (mélo) dans la queue des petits retraités qui vont chercher leur ristourne de Noël depuis hier. Un dame lui répond : « Dire merci à Tsipras ? Mon petit, tu vas pas bien* ? Ce pantin** nous a coupé de 22% les retraites, exactement comme ses prédécesseurs ! Non, on ne dit pas merci ! Non, on n’est pas content ! » (applaudissements) * Παιδι μου πας καλά; ** Καραγκιόζης  

Comment les bobo-journalistes se moquent de nous ? Un exemple.

Parmi le feu d’artifice d’articles vomitifs sur la pseudo « renaissance grecque grâce à la cure d’austérité », on vient de me transmettre un reportage en Grèce du magazine suisse « l’Hebdo ». QUAND LE BOBO-JOURNALISME S’ÉBAHIT DES FRASQUES LUXUEUSES DE LA HAUTE-BOURGEOISIE ATHÉNIENNE On ne va pas s’amuser à faire ça pour chacun des articles des mass-médias occidentaux, mais puisque plusieurs camarades m’ont interpellé sur celui-là (dont mon ami Constant Kaimakis), prenons 5 petites minutes ensemble pour découper celui-là au scalpel, à titre d’exemple (bouchez vous le nez). Déjà, le choix du titre est évocateur : « A Athènes, les dieux retrouvent le sourire »*. Ben...