Un départ difficile, au bout de deux semaines d’appel

 

Point détaillé sur l’appel Exarcheia + 4ème film solidaire
au 9 octobre 2019
UN DÉPART DIFFICILE, AU BOUT DE DEUX SEMAINES D’APPEL

Objectif : nous faisons un appel pour 10000 euros, dont 5000 pour les besoins urgents à Exarcheia (4875 déjà avancés au moyen d’un emprunt, notamment pour l’achat de lait infantile et de nourriture pour le Notara 26, pour le remplacement de la porte du K*Vox détruite par la police durant un assaut visant Rouvikonas, etc.) et 5000 pour le film en cours de préparation. Si nous pouvions doubler la somme, cela permettrait d’avoir immédiatement un fond d’urgence de 5000 euros pour Exarcheia dans les semaines à venir et un film à moitié financé, permettant dès lors de créer librement, sans contraintes, avec de bien meilleurs outils et en protégeant au mieux notre travail (sauvegardes).

À titre indicatif : le budget total du film est, comme pour les précédents, de 18700 euros (tout film représente un coût et les nôtres sont parmi les moins chers qui existent pour ce niveau de diffusion). Tous nos films sont en creative commons, sans subvention ni partenariat mainstream, en accès libre sur internet, et toutes les marges sont ensuite reversées à des lieux et collectifs solidaires autogérés en Grèce.


Total rassemblé au 9 octobre 2019
(en deux semaines)


4640 euros
Cela nous permet de rembourser la moitié de la somme engagée pour Exarcheia et de disposer de 2320 euros pour le financement du film (sur 18700).

Remarque concernant les soutiens : le nombre de soutiens est stable par rapport aux actions et films précédents, par contre le montant moyen est en nette baisse, ce qui est compréhensible vu le contexte. Les chèques vont de 5 euros à 100 euros maximum, dont plusieurs d’un montant de 13,12 euros 😉 Nous avons également reçu un virement de 500 euros et un paypal de 1000 euros (sommes maximales) de deux camarades déjà venus avec nous en convoi en Grèce.

Merci à toutes et tous, quel que soit le montant. Et merci également à celles et ceux qui n’ont pas pu nous aider mais qui ont partagé l’info. Le plus urgent est d’arriver à refaire un fond d’urgence pour Exarcheia et de parvenir à financer aux environs de la moitié le film (car nous ne sommes pas en mesure d’emprunter des sommes importantes). Rappelons que toutes les marges de Nous n’avons pas peur des ruines seront ensuite reversées à des lieux et collectifs solidaires autogérés en Grèce, comme pour les films précédents.

L’appel continue. Merci de votre aide, quelle que soit la façon.

Pour participer à l’appel, c’est ici :
http://lamouretlarevolution.net/spip.php?rubrique15

Une nouvelle page de l’histoire d’Exarcheia est en train de s’écrire.

Maud et Yannis Youlountas & collectif filmique Anepos