Archive du mois : mars 2017

Tsipras attaque à nouveau les squats, cette fois à Athènes !

La tension monte à Athènes depuis l’aube, suite à une nouvelle agression du pouvoir contre le mouvement social et les réfugiés.   TSIPRAS ATTAQUE À NOUVEAU LES SQUATS, CETTE FOIS À ATHÈNES !   Huit mois après l’attaque surprise et simultanée de trois squats à Thessalonique le 27 juillet 2016*, Tsipras vient de recommencer ce matin à l’aube, mais cette fois au centre de la capitale.   C’est à nouveau un squat de réfugiés et de migrants qui a été la victime principale de sa répression policière : le squat « Scholeio » (École) de la rue Alkiviadou (Alcibiade), dans le quartier...

Ce que nous faisons, nous le faisons contre vous

Réponse de notre collectif aux sollicitations des autorités françaises en Grèce et des médias mainstream : CE QUE NOUS FAISONS, NOUS LE FAISONS CONTRE VOUS Nous avons bien reçu vos invitations à collaborer autour de notre prochain convoi solidaire. Notre initiative vous intéresse parce qu’elle commence à prendre un peu d’ampleur, cette fois au départ de quatre pays d’Europe occidentale et à destination de la Grèce, portée par plusieurs milliers de personnes d’un bout à l’autre du continent, c’est-à-dire bien plus que nos 23 fourgons et 57 membres du convoi, et tout cela sans votre aide, qu’elle soit institutionnelle ou...

Un convoi qui fait boule de neige

Dernières nouvelles à quelques jours du départ : UN FOURGON BELGE REJOINT LE CONVOI SOLIDAIRE VERS LA GRÈCE + BESOINS URGENTS COMPLÉMENTAIRES + NOS PRIORITÉS + CARTE DES POINTS DE COLLECTE MISE À JOUR + ÉVÉNEMENTS DE LA SEMAINE PROCHAINE + SOLLICITATIONS DU POUVOIR ET DES MÉDIAS MAINSTREAM + BILAN INTERMÉDIAIRE DE LA COLLECTE 1) UN 23ÈME FOURGON va partir avec nous dans le convoi solidaire du 25 mars vers la Grèce. Et il partira de Belgique. Nous serons donc : – 20 fourgons au départ de la France (dont 14 du Sud-Ouest). – 1 fourgon suisse (de Vevey, région de...

La vie ne dure qu’un jour

Que nous parvenions ou pas à riposter, à sauver la vie, à changer le monde, nous partageons ensemble quelque chose. Quelque chose de puissant. Quelque chose d’intense… LA VIE NE DURE QU’UN JOUR Au fond de nous-mêmes, nous le savons bien : nous ne sommes presque rien, le temps d’un baiser, d’une main sur l’épaule, d’un regard fixé sur une photo retrouvée qui nous donne l’illusion de parvenir à suspendre le temps, et même de le remonter. Nous ne sommes que des coquelicots au bord du chemin, d’éphémères lucioles sous des étoiles qui n’existent déjà plus, de funestes gouttes de...