MISE AU POINT SÉMANTIQUE

11737858_1470270056616950_7658300085006835433_nJe le répète pour celles ou ceux qui extrapolent ou sur-interprètent mes propos : je ne parle pas de trahison, je parle d’erreur. Certains camarades de Syriza et de la vraie gauche en France partagent pleinement cet avis, d’autres non. Ce débat est essentiel, vital, crucial pour l’avenir immédiat et lointain.

Il est à la fois la condition et la preuve de la santé de cette vraie gauche qui, d’après nous, s’est fait piégée devant l’énorme carotte financière.

Le Figaro peut laisser exploser sa joie :
« GRÈCE : VERS LA FIN D’UNE CRISE QUI A FAIT TREMBLER L’EUROPE. »

Oui, nous les avons fait trembler.

Oui, la crise (politique) est finie pour eux.

Oui, la crise (sociale) de l’austérité et des privatisations recommence pour nous.

Oui, c’est une erreur, une énorme erreur.

Y.Y.

http://jeluttedoncjesuis.net